Mesure

TP.4.3 Mise en conformité des arrêts LHand

État actuel

Selon la Loi sur l’égalité pour les handicapés (LHand), les arrêts de transports publics (arrêts de bus tout particulièrement) doivent être adaptés d’ici à la fin 2023 afin qu’ils puissent être utilisés de manière autonome par les personnes en situation de handicap principalement. L’aménagement d’arrêts adaptés à ces personnes profite également aux personnes à mobilité réduite en général (seniors), aux poussettes, mais également aux touristes et voyageurs avec valises ou skis notamment. De plus, il permet de les rendre autonomes lors des montées/descentes (relation quai-à-quai), optimisant également la vitesse commerciale. Alors que les nouveaux arrêts récemment construits respectent pour la plupart les prérogatives de la LHand, un grand nombre d’arrêts existants n’a pas encore été mis aux normes.

État attendu

La mise aux normes s’avère relativement lourde financièrement si effectuée dans sa totalité sur les territoires communaux. Il convient ainsi, en premier lieu, d’analyser les arrêts afin de planifier/prioriser leur mise aux normes (fréquentation ? générateurs à proximité ?) et également de juger de la proportionnalité de cette dernière. Cette planification doit être réfléchie et discutée en collaboration avec Procap.

Une analyse globale au niveau de l’agglomération permettrait de planifier cette mise aux normes d’ici à fin 2023 (donc à plus court terme que les mesures en priorité A du présent PA4) ; les démarches sont en cours depuis début 2020 pour le territoire communal de Martigny.

Votre avis nous intéresse!

1 Avis

  1. SC
    Senovilla C. il y a 1143 jours
    La mise en conformité LHAnd n'est plus un sujet soumis à consultation, mais une réalité qui doit être en vigueur fin 2023. De ce côté, le Valais et notamment le bas valais, doit agir rapidement car peu d'arrêts sont actuellement aux normes, et l'ensemble de la flotte des véhicules ne permet pas toujours la prise en charge des PMR (ex. 12.214 / 12.215). J'espère que les financements communaux ont intégrés et étalonnés les coûts en rapport avec ces réaménagements.