Mesure

P.MD.4.2.3 Liaison mobilité douce entre Martigny-Combe et Bovernier

État attendu

L’objectif est d’aménager un cheminement modes doux (piétons et vélos) entre les deux localités pour les déplacements quotidiens, les distances en jeu étant tout à fait adaptées au vélo (ou au vélo électrique considérant la topographie) mais avec un axe routier national (N21) pas du tout adapté aux modes doux (>15’000 vhc/j). Cette mesure est liée à la mesure P.MD.4.1.4 qui permettra à terme de disposer d’un itinéraire modes doux entre Bovernier, Martigny-Combe et Martigny, jusqu’au Rhône.

Plan Image(s)

Votre avis nous intéresse!

2 Avis

  1. J
    Joakim il y a 1097 jours
    L'axe cyclable Martigny-Bovernier est aujourd'hui un frein massif au cyclotourisme au pays du Saint-Bernard. Ce passage obligé pour rejoindre Champex, Orsières, le Grand-Saint-Bernard, Verbier, les cols des Planches et du Lein sur leurs versants sud est tellement dangereux et désagréable qu’il faudrait songer à offrir le train aux cyclistes pour leur témoigner de notre bienvenue chez nous. Sans parler, plus loin, du passage des Trappistes ou de la catastrophique, mais pourtant toute récente traversée de Sembrancher. Bref, c’est complètement nul et il est bien plus urgent de corriger cela que d’attendre la période 2028-2032 pour cette réalisation.
  2. i
    if il y a 1089 jours
    Attendre 2032 pour avoir éventuellement un chemin à vélo jusqu'à Bovernier... Cela parait surréaliste. - Un pont sur la rivière au niveau du Broccard permet déjà de donner un accès provisoire aux vtt et vtt électriques à Bovernier. - Variante : 50m de chemin qui remonte vers le Broccard donne un 2è accès provisoire Martigny- Bovernier aux VTT (à sécuriser). Je suis mal à l'aise de donner des avis sur des mesures ponctuelles alors que tout est à faire. Tout à fait d'accord avec Joachim pour dire qu'un itinéraire doit être réalisé de Martigny à Sembrancher, hors trafic. Tout à fait d'accord avec la remarque de Joachim sur la traversée de Sembrancher. Cet itinéraire devrait être une priorité cantonale car utile à toute une région (mobilité pendulaire, tourisme vtt, cyclo-tourisme, axe international...). Je me pose vraiment la question pourquoi il faut donner son avis sur un tout début de parcours avec échéance éventuelle à 10ans. Un investissement massif est nécessaire dans la planification d'un réseau cohérent et dans des infrastructures de mobilité sécurisées, pas uniquement à Bovernier...