Mesure

P.MD.4.2.1 Liaison cyclable entre Martigny et Charrat

État actuel

Le diagnostic a permis de relever le fort potentiel de l’agglomération du Coude du Rhône en termes de déplacements modes doux (topographie, relatives courtes distances, etc.) que ce soit pour les déplacements pendulaires ou de loisirs. Cependant des nombreuses faiblesses ont malgré tout été identifiées (discontinuités, points dangereux, manque d’attractivité, etc.).
En cohérence avec le concept mobilité douce (piétons et vélos) élaboré à l’échelle de l’agglomération, le présent paquet de mesures propose différents aménagements ponctuels ou liaisons, en priorité B, pour améliorer le réseau existant, voire le compléter selon les besoins identifiés. Ensemble, ces sous-mesures permettront de disposer à terme d’un véritable réseau mobilité douce qualitatif (sécurisé, continu et maillé) à l’échelle de l’agglomération.

État attendu

Aujourd’hui, l’axe cantonal RCT9 reliant Martigny et Charrat dispose de bandes cyclables. L’objectif est de disposer d’un aménagement cyclable en site propre pour sécuriser et favoriser les déplacements pendulaires (itinéraire direct) entre les deux localités depuis la fin de la zone à bâtir de Martigny jusqu’à hauteur de la gare de Charrat. Le support et l’emplacement de cet itinéraire est à définir dans le cadre du plan sectoriel de mobilité douce de la région.

Image(s)
Plan Image(s)

Votre avis nous intéresse!

Ajouter un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

7 Avis

  1. CJ
    claivoz Jacques il y a 528 jours
    une piste cyclable qui ne soit pas juste à côté de la cantonale mais dans la campagne serait un atout pour la région. Faire du vélo sans respirer des gaz d'échappement et au milieu des vergers serait un pure bonheur
    • J
      Joakim il y a 524 jours
      D'accord avec M. Claivoz. Ne pourrait-on pas par exemple “déclasser” la route des Indes en faveur du trafic agricole et cyclable? Et allez, on ajoute la route au pied du mont... Ce ne sont pas les autres moyens de rejoindre Charrat qui manquent, notamment par la RC voisine.
  2. m
    mtg il y a 523 jours
    personnellement, si je fais Martigny-Charrat en vélo, je circule dans la campagne car sur la route cantonale les voitures peuvent rouler à 80 km et je ne me sens pas du tout en sécurité !
  3. DL
    Duncan Lindo il y a 504 jours
    Dans l'ensemble, une voie cyclable réservée est une très bonne idée. Je fais souvent du vélo entre Charrat et Martigny et j'utilise surtout la route du Guercet qui, avec un peu d'amélioration, pourrait être un excellent choix. Je prends parfois le Rhône pour éviter tout le trafic. J'ai été élevé à Londres et je suis habitué à faire du vélo dans le trafic mais la route cantonale semble être un mauvais choix à cause de la vitesse du trafic. Quel parent laisserait son enfant y faire du vélo ? Il serait peut-être préférable d'ajouter une bande cyclable sur la route du milieu (entre la route cantonale et la route du Guercet).
    • DL
      Duncan Lindo il y a 504 jours
      En plus.. pourquoi faut-il relier les deux gares par une piste cyclable (il y a deja des trains!)? Il serait préférable qu'une nouvelle liaison aille jusqu'au centre du village de Charrat.
  4. i
    if il y a 504 jours
    A mon avis, un itinéraire rapide et attractif pourrait être proposé pour relier Martigny à Saxon puis Riddes. Charrat fait partie de l'agglomération, mais n'est pas un but en soit (autre qu'administratif). La vision doit être plus large. Un investissement en bordure de route cantonale semble incohérent. Du cp soit on trouve une bonne traversée de Charrat (aménagement du territoire à gérer), soit il faut envisager la route de l'indivis, puis l'aménagement continu au bord du canal le long des voies de chemin de fer (but de mobilité de loisir, mais également mobilité rapide, qui servira également aux écoliers de Saxon pour rejoindre Fully... Existe-il une planification globale ou vous avez prévu faire une planification globale participative?
    • DL
      Duncan Lindo il y a 501 jours
      Je suis tout à fait d'accord avec la nécessité de relier Riddes-Saxon-Charrat-Martigny. Un itinéraire le long de la coteau pourrait y parvenir. Mais il est vrai que cela laisserait un chemin délicat aux enfants de Saxon pour rejoindre le chemin du Rhône en direction de Fully. En fait, un chemin le long de la voie ferrée et du canal constituerait un itinéraire central et serait une alternative préférable à un chemin le long de la route cantonale.