Mesure

P.R.4.2 Valorisation du paysage du coude du Rhône (fiche de principes)

État actuel

Le paysage du coude du Rhône revêt d’une diversité et d’une singularité exceptionnelle. En effet, de par la multiplicité et la richesse de ses milieux paysagers, le coude du Rhône jouit d’un atout intéressant dans la promotion touristique, culturelle et économique pour l’ensemble de la région. Si cet aspect est déjà passablement exploité, il n’en reste pas moins un potentiel intéressant et une entité unificatrice sur laquelle l’ensemble de l’agglomération peut s’appuyer.

État attendu

Véritable carrefour touristique, le Coude du Rhône bénéficie d’un accès privilégié vers de nombreux espaces naturels et paysagers intéressants. Par une meilleure coordination dans sa promotion, dans sa valorisation, dans son accessibilité et dans sa protection, le paysage du Coude du Rhône devient une dimension essentielle dans le développement régional. Il est ainsi considéré comme un levier et non une contrainte pour le développement de projet et dans la promotion touristique, économique et sociale du coude du Rhône. L’accessibilité au grand paysage est ainsi améliorée (randonnées, tour en e-bike…) tout en maintenant une exigence élevée dans la protection des milieux. Enfin, par l’élaboration d’une vision directrice paysagère, le volet paysager est systématiquement intégré au développement territorial de l’agglomération, et ce à toutes les échelles de projet. Elle permettrait, en outre, d’harmoniser et de coordonner les projets territoriaux et paysagers. Cette vision permet en outre de consolider les éléments suivants : 1.Consolidation de la césure paysagère entre Chataigner et Saxé. 2.Soins apporté aux franges urbaines (Cf. : U.N.4.1). 3.Création de transversalres paysagères entre le Mont-Chemin et l’Arpille en passant par Martigny, reliant les bourgs médivaux et la ville romaine (c.f. : Projet GAME architectes). 4.Cheminements depuis les centralités vers les grandes entités paysagères. 5.Lien entre les villages de Fully, le coteau viticole, les chataigneraies et les Follatères. 6.Création d’un parcours didactique entre Martigny-Croix et et Plan-Cerisier. 7.Revitalisation et revalorisation du réseau de torrents et meunières. 8.Valorisation touristique et socioculturelle du paysage de l’agglomération (communication, signalétique, sensibilitsation)

Image(s)
Plan Image(s)

Votre avis nous intéresse!

1 Avis

  1. i
    if il y a 646 jours
    Les Follatères sont à l'abandon et s'embroussaillent. Une perte importante de paysage et biodiversité est gallopante. Le projet est une bonne idée. Il y a plein de chemins dans les Follatères qui méritent un entretien ou d'être valorisés. Ces chemins sont la porte d'entrée nécessaire à la mise en valeur du site, ainsi qu le partage du site entre plusieurs type d'utilisateurs. La mise en valeur de parcours en boucle serait un gros plus, comme l'entretien des sentiers les plus proches du village.