Mesure

P.MD.4.1.4 Concept stationnement vélo à l’échelle de l’agglomération

État actuel

Le diagnostic a permis de relever le fort potentiel de l’agglomération du Coude du Rhône en termes de déplacements modes doux (topographie, relatives courtes distances, etc.) que ce soit pour les déplacements pendulaires ou de loisirs. Cependant des nombreuses faiblesses ont malgré tout été identifiées (discontinuités, points dangereux, manque d’attractivité, etc.).
En cohérence avec le concept mobilité douce (piétons et vélos) élaboré à l’échelle de l’agglomération, le présent paquet de mesures propose différents aménagements ponctuels ou liaisons, en priorité A, pour améliorer le réseau existant, voire le compléter selon les besoins identifiés. Ensemble, ces sous-mesures permettront de disposer à terme d’un véritable réseau mobilité douce qualitatif (sécurisé, continu et maillé) à l’échelle de l’agglomération.

État attendu

Les conditions de stationnement vélo dans l’agglomération sont aujourd’hui lacunaires. Les emplacements sont pour l’heure très ponctuels sur le domaine public. L’objectif est d’offrir les conditions nécessaires pour un stationnement vélo sécurisé, visible, correctement dimensionné et de disposer de meilleures conditions d’accueil (aux générateurs) et de rabattement (sur les pôles de transports publics) afin de promouvoir les déplacements vélos pendulaires. Selon les plans directeurs vélo communaux, 200 places seront aménagées (100 couvertes et 100 en plein air). De plus, en cohérence avec la stratégie des transports individuels motoriser de disposer de parking + marche et parking +vélo, les parkings principaux en entrée de ville sont équipés de points de stationnement sécurisé et couvets pour favoriser le report modal des transports individuels motorisés aux modes doux. Les places de stationnement pour vélos sécurisées (vélo-station) prévues aux gares sont intégrées dans les fiches interface de transports.

Votre avis nous intéresse!

3 Avis

  1. i
    if il y a 634 jours
    Il y a un concept de stationnement, mais je n'ai pas vu de concept de mobilité: - pas d'accès sécurisé à la gare depuis Fully? - pas d'accès à la zone industrielle depuis Fully? - pas de liaison entre le futur axe cyclable au bord de la Dranse et la gare? - pas de liaison Martigny-Guercet? - pas de liaison Saxon-Fully? - pas de développement d'itinéraires doux en parallèle, par exemple le long du canal du syndicat qui serait probablement l'axe à privilégier pour rejoindre Charrat et Saxon?... Ou par exemple dans la campagne de Fully, ou pour rejoindre Chemin? On se réjouit de voir un vrai concept global qui parle de mobilité urbaine, mais également des autres mobilités douce (mobilité rapide, vtt, cyclo-tourisme, mobilité sécurisée pour les familles, pour aller aux écoles....
    • DG
      Dominique Gabioud il y a 615 jours
      D'accord avec if pour affirmer qu'il ne faut pas limiter la mobilité à vélo à la question du stationnement. Parlons quand même de stationnement pour vélos pour signaler un grand raté : la gare de Martigny, un raté total et pas seulement pour le parcage des vélos : aussi pour les piétons, les voitures, les transports publics. Pour le parc des vélos : trop éloigné des quais, pas assez visible, pas sécurisé. Concept de la place à revoir entièrement dont le parcage des vélos. Sion en exemple !
  2. M
    Marie-Claire il y a 591 jours
    Je rejoins les 2 avis déjà donnés. Néanmoins, parquer son vélo de manière sûre et proche du lieu où l'on désire se rendre (poste, cinéma, magasins...) à Martigny est impossible, sans utiliser barrières, poteaux indicateurs, poteaux d'affichage... Un concept de mobilité ne peut éviter un concept de stationnement, et vice-versa.