Mesure

P.B.4.2 Revitalisation des canaux

État actuel

Les canaux sont une entité importante dans le paysage de la plaine du Coude du Rhône. Outre leur fonction agricole historique, ils sont essentiels dans la bonne santé du réseau écologique. Actuellement, les valeurs environnementales et paysagères de ces canaux sont généralement faibles. Plusieurs portions de canaux sont d’ailleurs enterrées.

État attendu

Les canaux sont à moyen et long terme des structures importantes de la plaine du Rhône, tant pour l’agriculture, l’écologie que pour la mobilité de loisirs. Leur revalorisation permet de structurer la plaine (c.f. : P.R.4.3) tout en contribuant à une bonne irrigation de la plaine agricole (c.f. : P.A.4.1) et à une vitalité environnementale améliorée. Les rives des canaux invitent à la promenade et la mobilité de loisir et viennent se raccrocher aux cheminements de mobilité douce du territoire du Coude du Rhône. Dans tous les cas, il s’agira de préserver leur fonction agricole.

Des projets sont en cours pour :
Le canal du Toléron : revitalisation du canal dans la plaine, entre son embouchure et l’A9. Plantation de rideaux abri et amélioration de la mobilité douce. À étudier la pertinence de la poursuite du réaménagement du canal, entre l’A9 et le village de Charrat dans une optique de création d’une échappée (parcours entre le village et le Rhône c.f. P.R.4.2).
Le canal de Fully (c.f. U.EP.4.5). Un avant-projet mêlant renaturation, mobilité douce et requalification d’espaces publics est actuellement en cours à Fully. Cet avant-projet pourrait être étendu
en amont du canal, en direction du village de Saillon (hors périmètre d’agglomération).

Des projets devraient se mettre en place pour :
Le canal du Syndicat, en matière de renaturation et de parcours doux vers le Rhône (cf. P.R.4.2).
Le canal des Quiess en matière de renaturation et de parcours doux pour les riverains.

Image(s)
Plan Image(s)

Votre avis nous intéresse!

1 Avis

  1. P
    Patrick il y a 1135 jours
    Revitaliser ces canaux est une bonne chose. Est-il possible de prévoir déjà aujourd'hui un fauchage écologique des berges de ces canaux ? C'est-à-dire tenir compte des périodes de nidification des espèces aviennes pour ne pas détruire les emplacements propices au printemps et en été, notamment sur le canal du Syndicat. Un fauchage dès l'automne impacterait moins la biodiversité de ces canaux.