Mesure

U.EP.4.4 Requalification des espaces publics : Axe structurant Avenue du Simplon

État actuel

L’axe structurant de l’Avenue du Simplon s’étire de la gare de Charrat-Fully au centre-ville de Martigny. Il se décompose en plusieurs séquences bien distinctes : 1.Traversée de la zone artisanale de Charrat. Route bordée d’entrepôts, aspect très routier et présence de bandes cyclables. Niveau de sécurité insuffisant pour les modes doux. 2.Séquence agricole, entre les deux localités, tracé rectiligne sur plus de 2 kilomètres. 3.Entrée de ville jusqu’au passage sous la voie ferrée TMR. Tissu industriel marqué par la présence de nombreuses entreprises et activités. Aspect extrêmement routier, avec de part et d’autre de l’avenue du Simplon, du stationnement pour les entreprises, desservi par un système de contre-allées. Au total, dispositif dédié à la circulation d’environ 50 mètres de large. 4.Depuis le passage inférieur jusqu’au cœur de la ville de Martigny, section affichant un tissu mixte (habitations, activités et services) et une faible qualité des espaces publics, réduits à la simple fonction du déplacement.

État attendu

L’effort de requalification des espaces publics se concentrera principalement dans le secteur de la ville de Martigny : 1.Pour la séquence agricole, la création d’un itinéraire doux en site propre est prévue dans le projet d’agglomération, mesure MD.4.XX. Il offrira un parcours direct et sécurisé entre le secteur de la gare de Charrat et le centre-ville de Martigny. 2.Pour la séquence « activités » en entrée de Martigny, il s’agit, à terme, de renforcer l’arborisation déjà existante et d’implémenter de nouveaux éléments verts. Ces derniers devraient contribuer, en agissant comme un filtre végétal, à réduire l’impact visuel du stationnement et des systèmes de contre-allées depuis l’avenue du Simplon. Une étude de détail doit préciser ces éléments de requalification. 3.Pour la séquence « centre-ville », il s’agira de lancer des études pour améliorer le confort des modes doux, piétons et vélos, dans ce quartier affichant, au gré des développements, de plus en plus d’urbanité. Lors de la construction de nouveaux bâtiments, un traitement de l’espace public jusqu’en façade devrait désormais être exigé, avec d’offrir des dilatations bienvenues au domaine public. Une étude de détail doit préciser ces éléments de requalification.

Image(s)
Plan Image(s)

Votre avis nous intéresse!

Ajouter un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Avis